Publicado en línea el Domingo 3 de marzo de 2019

Le conseiller spécial des États-Unis pour le Venezuela, Elliott Abrams, a de nouveau attaqué hier le Gouvernement de Caracas en assurant que les actions nécessaires seront menées dans l´objectif de destituer le président élu, Nicolas Maduro.

Lors de son intervention devant le Conseil de Sécurité de l´ONU, et en évidente posture d´ingérence dans les affaires internes d´un pays, il a également demandé le soutien et la reconnaissance pour Juan Guaido, titulaire du parlement vénézuélien inhabilité, et qui s´est autoproclamé président en charge du pays sans la moindre légalité.

Les déclarations d´Abrams ont été tenues lors de la séance de vote d´un projet de résolution présenté par les États-Unis, et qui selon de nombreux observateurs ne prétendait qu´utiliser le Conseil comme plateforme pour la campagne destinée à justifier une agression contre la nation bolivarienne. La Russie et la Chine ont opposé leur véto au texte nord-américain ; puis les États-Unis et leurs alliés occidentaux en ont fait de même concernant le projet opposé présenté en réponse par la Russie.

Le texte étasunien réclamait la tenue de nouvelles élections générales au Venezuela, ainsi que la livraison de la prétendue aide humanitaire face à la crise alléguée dans ce pays, et ce sans tenir compte des dommages occasionnés au pays par les sanctions de Washington.

Selon des experts, Abrams est une figure controversée, dont la gestion passée en tant que Sous-secrétaire d´État a représenté un important soutien aux dictatures militaires du siècle dernier, entre autres au Honduras, au Guatemala, au Chili, en Argentine et au Paraguay.

Lors du Gouvernement de George W. Bush il a été conseiller en sécurité durant les guerres des États-Unis en Afghanistan et en Irak, interventions qui ont provoqué la mort de milliers de personnes dans les deux territoires.

Expert en opérations d´espionnage et d´infiltration, et haut fonctionnaire de l´administration de Ronald Reagan, il a été l´un des idéologues du Document de Santa Fe I et II puis a participé à des actions directes et sous-couvertures de l´opération Iran-Contra, destinée à renverser le Gouvernement révolutionnaire sandiniste du début des années 80.

Cette équipe, à la tête de laquelle se trouvait Oliver North, a négocié avec le chef du Cartel de Medellin, Pablo Escobar, l´achat de plusieurs tonnes de cocaïne servant à financer la contre-révolution nicaraguayenne.

Prensa Latina.Nations Unies, New York, 1er mars 2019


[ Imprimir este artículo ] [ Enviar a un amigo ] [ Ir a la cabecera ]
 

 
 

   APPS

   ARGENTINA

   BOLIVIA, golpe de estado

   COLOMBIA

   DEMOCRACIA

   DERECHOS HUMANOS

   DESARROLLO/GLOBALIZACIÓN

   DIÁLOGO NORTE-SUR

   ECOLOGÍA VS ECONOMÍA

   ECUADOR

   ENLACES - LINKS

   ESPAÑA

   EUROPA

   GUATEMALA

   HONDURAS

   MÉXICO

   OLVIDADOS POR LA HISTORIA

   PUEBLOS INDÍGENAS DE AMÉRICA

   SOLIDARIDAD

   TRIBUNA LIBRE

   VENEZUELA



LISTA DE CORREO


�Desea participar al enrequecimiento de esta p�gina?

�Quiere denunciar alguna situaci�n?

Env�enos su art�culo a esta direcci�n de correo electr�nico:

   webmaster@respublicae.org

[ Mapa del sitio ] [ Ir a la cabecera ]

 


 
En la misma sección

Leer otros artículos :
Dodécalogue du succès impérial
CON ASCO Y DELICADEZA
Maurizio Macri, Ubu roi
Le Nicaragua sous dictature… du double standard et du copier-coller
Boaventura de Sousa Santos : « Pour une sociologie des émergences »
L’apparition des BRICS, motif de préoccupation pour l’Occident.
La Bolivie dans la mire. Pourquoi ?
Nulle part ailleurs qu’en France la peine due au « Brexit » est plus ambiguë
Brésil, prélude de l’horreur
L’extrême-droite US avance avec comme objectif l’Europe



[ Ir a la cabecera ]
 

Portada En breve Mapa del sitio Redacci�n


Respublicae.Org es un portal abierto que se nutre de los trabajos de muchos colaboradores ben�volos externos, de diferentes origen e ideolog�a. Por lo tanto, los administradores de este portal no se hacen responsables de las opiniones vertidas en los art�culos que aqu� se publican.
Copyright © RESPUBLICAE.ORG 2003-2007
Sitio web desarrollado con SPIP, un programa Open Source escrito en PHP bajo licencia GNU/GPL.
Dise�o © Drop Zone City & Respublicae.Org